Objectifs

Fondée en 1966, l’AORB (Association œcuménique pour la recherche biblique) a pour mission de promouvoir et actualiser la TOB (traduction œcuménique de la Bible). Le travail de plusieurs équipes de biblistes catholiques, protestants et orthodoxes francophones a donné le jour à une première édition parue progressivement de 1967 à 1975. Concrètement, l’association assure régulièrement les révisions de la TOB - texte biblique, notes, introductions, cartes, etc. La première révision a eu lieu en 1988. Une révision partielle, portant sur le Pentateuque, a été menée en 2004. La dernière révision, en 2010, a ceci d’unique qu’elle a introduit plusieurs livres en usage dans l’Eglise orthodoxe. L’AORB prend en charge également la diffusion de cette bible dans les pays pauvres de la francophonie. Actrice dans le monde œcuménique, l’AORB est au service de la lecture de la Bible par tous.


Histoire

1966 : l’AORB organise des collectes pour le soutien financier de la réalisation de la première édition de la TOB (1972 et 1975).

1980 : elle soutient la première révision générale de la TOB (parution 1988) et la réalisation d’une Concordance TOB, ouvrage qui dresse la liste alphabétique de tous les mots présents dans la Bible (parution 1993).

1999 : elle suscite la révision des introductions et des notes du Pentateuque (parution 2004). La recherche historique avait beaucoup progressé depuis les années 1970.

2004 : elle planifie le travail en vue de la deuxième révision générale de la TOB, qui paraît aujourd’hui.

2008 : elle approuve la mise en chantier de la traduction des six livres lus dans l’orthodoxie.

Chaque année, l’AORB recueille des dons, surtout lors de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens (janvier). Elle aide financièrement la BOSEB (Bibliothèque œcuménique française pour l’étude de la Bible). Elle organise l’envoi de bibles aux lieux de formation théologique dans les pays francophones du Sud.


Institutions membres

  • ACFEB - Association catholique française pour l’étude de la Bible
  • Alliance biblique française, Société biblique française (site web)
  • BOSEB - Bibliothèque œcuménique scientifique pour l’étude de la Bible
  • Délégués orthodoxes, protestants et catholiques à l’œcuménisme
  • Éditions du Cerf (site web)
  • Fédération protestante de France et son Service biblique
  • Fonds TOB-Suisse
  • Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge
  • Service biblique catholique Évangile et Vie

Les co-présidents

Pasteur Claude Baty Pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France
Père Nicolas Cernokrak Père Nicolas Cernokrak, doyen de l’Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge
Mgr Francis Deniau Mgr Francis Deniau, évêque catholique de Nevers

Les co-éditeurs

Les Éditions du Cerf

C’est à la demande du pape Pie XI que le père dominicain Marie-Vincent Bernadot fonda les Éditions du Cerf en 1929. Il s’agissait avant tout de créer, dans le catholicisme français, un contrepoids à l’influence des thèses de l’Action française, condamnée par Rome en 1926. « Cerf » n’est pas un sigle ; la maison a été nommée ainsi par allusion au psaume 41 : « Comme un cerf altéré cherche l’eau vive, ainsi mon âme te cherche, toi, mon Dieu. »

Après le temps des revues (La Vie spirituelle, La Vie Intellectuelle, Sept – journal qui prit des positions audacieuses sur les questions sociales), vint le temps des livres et des grandes réalisations patristiques et bibliques.

En 1942, la collection « Sources Chrétiennes » naît en collaboration avec les jésuites. En 1945, l’Ecole biblique et archéologique française de Jérusalem (dirigée par des dominicains) entreprend La Bible de Jérusalem, publiée en un volume en 1956, révisée en 1973 et 1998. Dans les années 1960 s’ouvre le chantier de la Traduction œcuménique de la Bible (TOB) qui sera mené à bien avec l’Alliance biblique universelle et la Société biblique française. En 1986 paraît le premier volume de la collection « La Bible d’Alexandrie » (traduction de la Septante) et, en 2008, celui de « La Bibliothèque de Qumrân ».

Alors que dans les années 1970 une tentative de diversification avait été menée en direction du « socio-culturel », Le Cerf a, dans les années 1980, recentré son activité sur les seuls domaines spécialisés du religieux, de façon à couvrir peu à peu l’ensemble du champ catholique et, de manière volontariste, les traditions orthodoxes, protestantes, juives, musulmanes et extrême-orientales. C’est ainsi qu’il déploie une quarantaine de collections et de nombreux dictionnaires.

Par ailleurs, Le Cerf a voulu rendre présentes les questions religieuses et le christianisme en milieu universitaire en créant trois collections de philosophie, une d’histoire et une touchant les grandes traditions religieuses du monde.

Aujourd’hui, plus de trois quarts de siècle après sa fondation, le Cerf est toujours une maison d’édition indépendante, dirigée et animée par des frères dominicains, dont la vocation est de maintenir dans l’espace public français la tradition chrétienne dans toute son ampleur et son actualité.

Le Cerf publie 200 nouveautés par an et 7 revues. Son catalogue présente environ 6 000 titres (2 000 auteurs).

L’Alliance biblique française / La Société biblique française

L’Alliance biblique française (ABF), association loi 1901, a pour vocation de traduire et diffuser la Bible, et d’en promouvoir la lecture auprès de tous les publics.

L’ABF a été créée en 1947 par trois sociétés bibliques fondées en France dans le courant du XIXe siècle : la Société biblique protestante de Paris (1818), la branche française de la Société biblique britannique et étrangère (1820) et la Société biblique de France (1864). Ces trois sociétés ont progressivement fusionné pour constituer, en 1959, la Société biblique française (SBF), branche éditoriale de l’Alliance biblique française.

La SBF, avec sa marque commerciale Bibli’O, est devenue depuis lors une référence en matière d’édition biblique. Elle a conduit plusieurs chantiers de traduction ou de révision, pilotés par des biblistes garants de la rigueur scientifique et de la neutralité confessionnelle. En plus de cinq traductions de la Bible, dont trois interconfessionnelles, publiées dans divers formats – y compris numérique –, la SBF édite des ouvrages d’étude ou de vulgarisation biblique.

De 1947 à 1969, l’ABF a été présidée par son fondateur, le pasteur et académicien Marc Boegner. Née au sein du protestantisme français, l’association s’est élargie progressivement à la collaboration interconfessionnelle. Son implication dans l’aventure de la TOB, avec les éditions du Cerf et l’Association œcuménique pour la Recherche biblique (AORB), en a constitué une étape essentielle. Elle fédère aujourd’hui les diverses sensibilités du christianisme, catholique, protestante, évangélique, orthodoxe. En phase avec la culture contemporaine, elle est ouverte aux dialogues interreligieux et interculturel.

Parallèlement à son activité d’édition, l’ABF s’attache, en France et dans la francophonie, à promouvoir une culture biblique populaire, fondée sur des valeurs d’ouverture et de dialogue. Son exposition itinérante, La Bible patrimoine de l’humanité, inaugurée à l’UNESCO, a reçu en juillet 2010 le patronage officiel du Ministère français de la Culture et de la Communication.

L’ABF est aussi membre de l’Alliance biblique universelle (ABU), fraternité mondiale de 147 Sociétés bibliques, présentes dans 200 pays. Par leur travail de traduction et d’alphabétisation, elles contribuent depuis des décennies à la préservation et la valorisation des langues et des cultures minoritaires.